Ne pas perdre la limace

Comment attraper une limace?

Entre deux doigts, sans serrer trop fort sinon ça glisse et ça pourrait faire mal à l’animal.

Et on prévoit des gants, sauf si on aime la sensation de visqueux collant et baveux. Et gluant.

Les limace attrapées, si on ne les tue pas, peuvent être mises sur un tas de déchets verts en décomposition où elles sont censées rester. J’ai testé: toutes ne restent pas et même aucune: le tas ne fait qu’office d’étape gastronomique.

Il reste donc à les exiler, assez loin: les limaces sentiraient en effet une jeune salade à cent mètres, ai-je lu (certains disent même cinq-cents mètres…) et pourraient être tentées de revenir.

Cinq-cents mètres à parcourir, donc, avant de relâcher les bestioles dans la nature sauvage – les emmener chez des voisins, outre que cela pourrait me faire accuser de sabotage potager, laisserait planer un doute: et s’ils utilisent, eux, des granulés antilimaces?

Précision: le transport doit s’effectuer avec les limaces dans un récipient fermé – parce que sinon, elles se sauvent.

Perdre une limace, c’est vite fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *