Ra-dis, ra-dis, ra-dis!

Et les gagnants sont… les petits radis! Suivis quelques heures plus tard par les épinards, ils devancent les petits pois, pourtant semés un jour avant.

À la vue des plantules, un joli mot est remonté du fond des âges scolaires, souvenir des premiers cours de sciences naturelles : cotylédon… C’est fragile, une paire de cotylédons. Résisteront-ils au gel? Même si ce printemps est chaud et sec en journée, le froid, chaque nuit, est prêt à mordre.

Il sera à l’affut jusqu’à la mi-mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *